Free Mobile : l’opérateur qui a chamboulé la téléphonie mobile en France

 

Publié le 01/06/2013 par la rédaction

Free Mobile l’opérateur qui a chamboulé la téléphonie mobile en France

On le savait déjà ; l’arrivée d’un quatrième opérateur dans le paysage de la téléphonie mobile en France allait causer un changement relativement important. Cependant, les experts ne s’attendaient pas à un tel chamboulement avec l’arrivée de Free Mobile, filiale d’Iliad. En effet, Free Mobile s’est avéré être l’alternative par excellence pour les consommateurs français, surtout si l’on prend en considération le nombre d’entre eux ayant décidé de résilier leur abonnement avec leur ex-opérateur au profit du nouvel arrivant.

Outre ses offres « low-cost », l’opérateur de téléphonie mobile Free Mobile a su séduire les consommateurs de par ses tarifs. Cependant, bien que ses offres et ses innovations aient beaucoup plus aux consommateurs, on ne peut dire que cela a été la même chose pour les autres acteurs de la téléphonie mobile en France. En effet, nombreuses ont été les plaintes adressées à l’encontre de Free Mobile par les différents acteurs de la téléphonie mobile en France. Parmi ses détracteurs, on peut retrouver les opérateurs Bouygues Telecom ou encore SFR, qui n’ont pas hésité à intenter des poursuites en justice en vue de montrer le « vrai visage » de la filiale du groupe Iliad.  Face à cette situation, Free Mobile peut être considéré comme étant une très bonne alternative, mais surtout comme étant un véritable trouble-fête. Dans ce dossier exclusivement consacré au quatrième opérateur télécoms de France, nous vous proposons de découvrir Free Mobile sous un nouvel angle.

Free Mobile, une arrivée non sans surprise

Lors de son arrivée sur le marché de la télécommunication en France au mois de janvier 2012, Free Mobile avait usé de l’effet de surprise lors de son irruption sur le marché, notamment en proposant des tarifs en moyenne deux fois moins chers que ceux proposés par les autres opérateurs de téléphonie mobile en France. Ce sont bien sûr les consommateurs français qui en ont profité, d'autant plus que les concurrents de ce dernier, nommément Orange, SFR, Bouygues Telecom, et les MNVO comme Virgin Mobile, ont décidé eux aussi de baisser leurs tarifs. Outre cela, la percée du quatrième opérateur a eu un effet positif sur le prix des mobiles sur le sol français. Selon l'Insee, la baisse du prix des mobiles en France est évaluée à 9,5 % lors des neuf premiers mois de 2012, et selon l’Arcep en 2012,  les prix moyens des factures de services mobiles ont diminué de 11,4 %, données et voix confondues.

En parallèle, le volume des ventes a aussi connu une hausse. Celui-ci est passé à 5,8 millions de forfaits commercialisés dans l'Hexagone en 2012. À noter que ce chiffre demeure symbolique, surtout si l’on prend en considération que taux était de seulement 2,6 millions en 2011. Les adolescents, les étudiants, les catégories sociales les moins favorisées y ont trouvé leur compte. De plus, les consommateurs français ont utilisé 15 % de plus de minutes lors de leur appel. Avec de tels chiffres, il est clair que le nouveau venu a grandement participé à la très bonne performance du marché français.

En prenant du recul, on ne peut que constater que Free Mobile a su s'engouffrer dans une brèche laissée béante par ses concurrents, à savoir la simplicité. Effectivement, le nouvel entrant a débarqué dans le domaine avec seulement deux offres, tandis que les opérateurs Orange, SFR et Bouygues Telecom en comptaient plusieurs centaines. Bien qu’intéressantes, ces dernières n’ont pas pu faire face à la recette classique du  « low cost » que Free a appliquée, une application rendue possible largement grâce à l’aide des différentes autorités qui ayant permis notamment de faire usage du réseau d'Orange avant de construire le sien et cela, via un contrat d’itinérance. Outre le fait de lui attirer de la clientèle, ses offres simples ont également permis à la filiale du groupe Iliad d'éviter d'avoir un système d'information lourd et coûteux, ce qui l’aurait ralenti considérablement dans son effort de déploiement. En optant pour une structure de réduction des coûts, un service clients minimal, un service de distribution en ligne ou encore le simple fait de refuser de subventionner les mobiles, Free Mobile a pu proposer des tarifs défiant toute concurrence.

 
 
RECHERCHER
PUBLICITÉ
Comparateurs
 
 
 
 
 
 
 
 
Retrouvez tous nos comparateurs complets...
Recherche sur 34 critères : prix, nouveauté, poids, taille, opérateur, marque, etc....