La recharge par induction : une norme standard à venir ?

 

Publié le 04/12/2015 par La rédaction

La recharge par induction une norme standard à venir

Considéré comme de la science-fiction il y a encore quelques années de cela, la recharge par induction est en passe de devenir une nouvelle norme  sur  les nouveaux smartphones. Ce procédé suscite de plus en plus d’intérêt de la part des constructeurs, mais aussi pour les consommateurs, qui deviennent de plus en plus exigeants. Cependant, cette technologie tarde un peu à trouver ses repères.

 À chaque nouvelle génération, on note que les smartphones et tablettes tactiles gagnent un peu plus de puissance comparativement à leurs prédécesseurs. Néanmoins, l’autonomie demeure toujours une problématique importante. Même si certains constructeurs décident d’augmenter la capacité de la batterie de leurs produits, ce surcroît d’énergie compense à la limite le gain de puissance de ces appareils. Ainsi, la plupart des smartphones et tablettes tactiles sont capables de fonctionner pendant une journée tout au plus avant de devoir être branchés sur le secteur. Le fait de recharger son mobile est donc devenu à travers le temps un geste qui accompagne le quotidien pour les utilisateurs de smartphone.

Bien qu’il nous soit impossible de nous affranchir de cette action quotidienne, il est en notre pouvoir de l’optimiser afin de gagner en confort. C’est dans cette optique que la recharge par induction se présente comme étant une option plus que séduisante. Malgré l’aspect prometteur de cette technologie et le fait qu’elle existe depuis quelques années déjà, son adoption par les utilisateurs demeure bien basse. L’existence de multiples solutions y est pour beaucoup.


La recharge par induction : une des méthodes déjà existantes

La recharge par induction une norme standard à venir

Pour information, la recharge par induction est une des méthodes de recharge sans fil qui existent actuellement. La toute première méthode de recharge sans fil qui a fait son apparition sur le marché date de 2009. À cette époque, le Palm Pre disposait d’un dispositif qui lui permettait de recharger sa batterie à une distance de 4 cm. Néanmoins, comme les premiers travaux n’ont pas réussi à mettre tout le monde d’accord, plusieurs types de recharges sans fil ont fait leur apparition pour tenter de combler les différentes attentes du marché.


Les ondes radio comme moyen de recharge

Les ondes radio peuvent également servir à transporter de l’énergie et donc, recharger des batteries. Les ondes radio comme moyen de recharge sans fil comportent un avantage majeur. En effet, elles permettent de recharger des unités en mouvement, et cela, à des distances importantes de l’émetteur. Pour le moment, cette méthode est certainement l’une des plus flexibles pour les utilisateurs. Il nous faut cependant souligner que cette méthode n’est pas infaillible, car la puissance reçue de l’émetteur décroît rapidement avec la distance.
 
Actuellement, il n’existe aucun mobile équipé en natif d’un dispositif capable de convertir les ondes radio en signal électrique pour recharger sa batterie. Pour pouvoir aspirer à utiliser cette technique, les intéressés devront se munir d’une coque spéciale permettant le transfert d’énergie. Malgré les difficultés rencontrées, la société américaine Energous s’est lancée dans l’aventure de la recharge par ondes radio en développant le projet Wattup. Utilisant plusieurs petites antennes, ce dispositif est capable d’envoyer 4 W sur 4 appareils simultanément.


Les ultrasons comme moyen de recharge

La recharge via ultrasons est une méthode encore peu connue. Néanmoins, de nombreuses solutions ont été mises en place pour la démocratiser. Notons ainsi l’effort de la société Ubeam, qui a mis sur pied un dispositif permettant de recharger la batterie des smartphones et tablettes tactiles en utilisant les ultrasons. Pour information, alors que les ondes radio sont capables de voyager dans le vide, les ultrasons requièrent un support tel que l’air.

Utiliser les ultrasons comme moyen de recharge comporte de différentes caractéristiques comparativement aux ondes radio. Ainsi, là où les ondes radio nécessitent des antennes et des émetteurs aux dimensions assez importantes, la source émettrice des ultrasons peut être très fine. De ce fait, on peut la placer, par exemple, derrière un simple papier peint. L’avantage de la finesse s’avère aussi intéressant du côté du récepteur. Un simple film fin permettra de convertir les ondes sonores en une source d’énergie.

La recharge par induction une norme standard à venir
 
 
RECHERCHER
PUBLICITÉ
Comparateurs
 
 
 
 
 
 
 
 
Retrouvez tous nos comparateurs complets...
Recherche sur 34 critères : prix, nouveauté, poids, taille, opérateur, marque, etc....