Publié le  par Philippe  | Mis à jour le

Une étude internationale démontre que les Français sont les moins dépendants de leurs smartphones

Une étude internationale démontre que les Français sont les moins dépendants de leurs smartphones Crédit Photo : Motorola

Dépendons nous trop de nos smartphones ? Une étude internationale réalisée pour Motorola révèle que nous ne pouvons plus nous passer de nos smartphones. L'étude a été menée en ligne entre le 30 novembre 2017 et le 26 décembre 2017, auprès de 4 418 utilisateurs de smartphones âgés de 16 à 65 ans, résidant en France, aux États-Unis, au Brésil et en Inde.

Les résultats souligne que les utilisateurs font parfois passer leur téléphone avant les personnes importantes dans leur vie surtout pour les jeunes générations. 33 % des personnes sondées admettent parfois utiliser leur téléphone plutôt que de passer du temps avec les personnes qu'ils tiennent le plus dans leur vie. Ce type de comportement est le plus visible chez les jeunes générations. 53 % des participants provenant de la génération Z pensent que leur téléphone est leur meilleur ami.

61 % des sondés  veulent profiter au maximum de leur téléphone quand ils l'utilisent et 60 % pensent qu'il est important d'avoir une vie séparée de leur téléphone. 49 % des participants vérifient leur téléphone beaucoup plus souvent qu'ils ne le désirerait. Ils admettent  ressentir le besoin constant de consulter leur smartphone pour 44 % d'entre eux.

Pourtant, 35 %  des participants avouent qu'ils passent trop de temps sur leur smartphone. Ce taux est de 44 % pour la génération Z. 34% estiment qu'ils seraient plus heureux s'ils y passaient moins de temps sur le smartphone. L'étude souligne une forte dépendance  car les deux tiers (65 %) des participants  paniquent  s'ils pensent avoir perdu leur smartphone. Ce taux passe à 75 % pour les générations Y et Z.

Les Français sont les moins dépendants

Toutefois, l'étude montre que les Français dépendent moins de leurs smartphones et sont moins nombreux à l'utiliser. Ils le considèrent moins comme leur meilleur ami s'ils devaient définir leur téléphone comme une personne. Par contre, la Génération Z semble être la plus vulnérable à ce sentiment de meilleur ami.

Lors de la consultation de leur smartphone,  les Français sont moins nombreux à considérer qu'ils le consultent de manière excessive (39 % contre 49 %). D'ailleurs, ils se sentent moins contraints à le faire (33 % contre 44 %). En revanche, l'état de panique est le même  à l'idée de perdre leur smartphone.


 

Une étude internationale démontre que les Français sont les moins dépendants de leurs smartphones

 
 

 
 
 
 
Comparateurs
 
 
 
 
 
 
 
 
Retrouvez tous nos comparateurs complets...
Recherche sur 26 critères : prix, nouveauté, poids, taille, opérateur, marque, etc....
PUBLICITÉ
RECHERCHER