Publié le  par Philippe  | Mis à jour le

Les petits constructeurs ne supporteraient pas la concurrence sur le marché du mobile au Japon

Les petits constructeurs ne supporteraient pas la concurrence sur le marché du mobile au Japon

En début d’année, le japonais Sanyo avait cédé son activité mobile à Kyocera. Trois mois plus tard, Mitsubishi se retirait également du marché du téléphone portable.

Selon le quotidien " Les Echos ", c'est au tour de Sharp, dont les ventes de mobiles ont chuté de 38% entre avril et juin 2008, de s'interroger sur un éventuel abandon de sa branche mobile. Sharp est pourtant le premier fabricant de mobiles nippon, avec des ventes annuelles mondiales s'élevant à 50 millions d'unités.

Rappelons que le marché japonais de la téléphonie mobile est dominé par les trois géants Nokia, Samsung et Motorola. Ces derniers représentent près de 80% du marché. Cette proportion risque de s'accentuer en faveur de ces constructeurs, et la place des petits fabricants sera de plus en plus réduite.

 
 
 
 

 
L'image sécurisé  Actualiser l'image
 
 
 
RECHERCHER
PUBLICITÉ
Comparateurs
 
 
 
 
 
 
 
 
Retrouvez tous nos comparateurs complets...
Recherche sur 27 critères : prix, nouveauté, poids, taille, opérateur, marque, etc....