Le téléchargement d’applications, en passe de devenir un nouveau relais de croissance ?

 

Publié le 01/05/2009 par La Rédaction

Les

Les kiosques d’applications destinés aux téléphones mobiles se généralisent. Aujourd’hui, la grande majorité des fabricants de téléphones portables, mais également les opérateurs, proposent des plateformes de téléchargement de logiciels. Comment fonctionne un kiosque d’applications ? A quoi est dû l’engouement des fabricants de mobiles pour ces plateformes ? Les utilisateurs, les apprécient-ils ?

Les fabricants de mobiles, conscients de la chute des ventes de téléphones dans le monde, ont eu l’idée de lancer des plateformes de téléchargements d’applications, afin de créer une nouvelle source de bénéfices, mais également pour fidéliser les utilisateurs.

AppStore : un milliard d’applications téléchargées en 9 mois

L’AppStore est le premier kiosque d’applications. Il a été lancé par Apple, pour l’iPhone et l’iPod Touch. Le succès de l’AppStore est incontestable, tant au niveau de l’engouement des développeurs, qui proposent plus de 30 000 applications, qu’au niveau des utilisateurs. Après 9 mois d’existence, plus d’un milliard d’applications ont été téléchargées sur l’AppStore.

En ce qui concerne les revenus générés par le téléchargement des logiciels, cette boutique d'applications aurait rapporté à Apple autour de 200 millions de dollars au quatrième trimestre 2008, selon les analystes de Needham & Co.

Les kiosques de téléchargement d’applications en passe de devenir un nouveau relais de croissance pour les fabricants de mobile

 

Toujours selon le cabinet d’analyses américain,  le chiffre d'affaires de l'AppStore devrait dépasser le milliard de dollars en 2009. Lorsqu’un développeur propose un logiciel sur l’AppStore, Apple prélève 30 % des revenus générés, et reverse 70% au développeur.

L’AppStore propose des logiciels très variés, permettant de faire évoluer l’iPhone de façon considérable. Apple l’a bien compris, puisque la firme américaine a lancé des spots publicitaires, louant les mérites de la plateforme de téléchargement d’applications, plus que les spécificités du terminal.

Android Market : le même succès que l’AppStore ?

Les kiosques de téléchargement d’applications en passe de devenir un nouveau relais de croissance pour les fabricants de mobile

 

 

L’une des plateformes de téléchargement d’applications qui pourrait faire de l’ombre à l’AppStore, dans les mois à venir, est inconditionnellement l’Android Market, le kiosque de Google destiné aux smartphones Android.

Aujourd’hui,  seul HTC propose deux mobiles tournant sous l’OS de Google, le HTC G1 et le HTC Magic. Nul doute que d’autres constructeurs se lanceront dans l’aventure assez rapidement, permettant d’étendre la communauté des utilisateurs d’Android.

L’Android Market est une plateforme qui ressemble à l’AppStore. Des applications payantes, mais également gratuites sont disponibles. D’ailleurs, de plus en plus de développeurs proposent des logiciels similaires, à la fois sur l’Android Market et sur l’AppStore.

Toutefois, Google accorde plus de souplesse aux développeurs, concernant la mise en ligne des logiciels. Contrairement à l'AppStore et à ses restrictions, l'Android Market n'est pas modéré par Google. Même les mauvaises applications y sont tolérées. Mais, comme le système de notation est similaire à celui de YouTube ou d'eBay, les mauvaises critiques influenceront les acheteurs potentiels des logiciels.

RIM se place également

Le constructeur des BlackBerry espère également surfer sur la vague des plateformes de téléchargement d’applications.

RIM a lancé, il y a quelques semaines, aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni,  l’App World. Cette plateforme, compatible uniquement avec les smartphones Blackberry relativement récents, ne remporte pas, pour le moment, le succès escompté par la firme canadienne.

Aujourd’hui, le nombre de logiciels présents sur l’App World est très restreint (une vingtaine). Parmi les applications disponibles, sont présentes Windows Live Messenger, Yahoo! Messenger, Shazam, Salesforce, Facebook, MySpace, Bloomberg, Brain Challenge 2...

Enfin, l'achat des logiciels s’effectue avec PayPal. RIM reverse 80 % des revenus générés par la vente d'applications aux développeurs. C'est 10 % de plus que Google ou Apple.

Les kiosques de téléchargement d’applications en passe de devenir un nouveau relais de croissance pour les fabricants de mobile
 
 
RECHERCHER
PUBLICITÉ
Comparateurs
 
 
 
 
 
 
 
 
Retrouvez tous nos comparateurs complets...
Recherche sur 34 critères : prix, nouveauté, poids, taille, opérateur, marque, etc....